La première chose que me fait remémorer la cramique c'est : assise à côté de ma grand mère dans une immense salle de petits 'vieux', Frank Michael en fond sonore, et un petit déjeuner de roi comprenant : jus d'orange, cramique-beurre salé-confiture et grande tasse de café !

bref ce sont les journées des aînés en Belgique où grand mère me réservait toujours une place (si c'était un mercredi ou samedi) lors de leur passage au village, et j'adorai ça!

Déjà le trajet en bus (toujours avec du frankie...), ma grand mère qui avait le sourire du matin au soir (sauf qu'elle s'enervait quand le bus arrivait à destination et que tout le monde étaient déjà debout au milieu de l'allée alors qu'il était pas encore garé! 'pire que des gosses!'), une ambiance décontracté, beaucoup d'humours des 'commerciaux' qui ne forcent pas à la vente (ça c'est quand même rare!) et l'aprem soit spectacle (une fois on a même eu des transformistes! et on dit qu'ils sont reac?!) soit 'en avant simone' où l'on visitait un endroit, puis retour au bercail avec des cadeaux (et du chocolat) ! MAGIQUE !

 

pour 1 cramique :

300ml de lait (ici : lait de coco Bjorg)

20gr de beurre (moi huile de coco maison)

10g de substitut d'oeuf Valpiform + 20ml d’eau

10g de sucre en poudre

570gr de farine blanche

la moitié d'une  cac de sel

3 cac de levure sèche SAF

150gr de raisins secs

 

commencer par chauffer le lait dans une casserole avec le beurre, une fois fondu laisser tiédir, puis mettre dans l'ordre énoncé ci dessus SAUF les raisins,

démarrer la MAP en mode pain français croûte moyenne, soit 3h50 en machine

dans la casserole faire chauffer un fond d'eau avec les raisins pour les faire gonfler, laisser refroidir, puis les incorporer au 'bip' de la machine, c'est tout!

 

cramik